Rallye de Vaison : Une 32e version du bleu au gris.

Un beau temps le samedi, pluvieux le dimanche, une demi-teinte qui n’a pas rendu inintéressante l’épreuve. Très disputée avec une bonne organisation le rallye de Vaison long de 209,35 km a vécu une fois de plus un week end haut en couleurs.

Comme à chaque édition, cette compétition a fait plaisir aux pilotes, spectateurs qui ont bravé la météo capricieuse, partenaires et organisateurs.

Les LIONS : le père en VHC le fils en moderne sont les rois le temps de la première étape du Samedi.

Le succès est forcément au rendez-vous quand d’entrée de jeu, plusieurs équipages veulent monter sur le podium et engranger des scratch. Les Peugeot 207 S 2000 avec Morel et Lions se positionnent en leaders suivis de près par Casciani qui a déjà gagné le Vaison en 2007. Quelques régionaux avec Clier en tête veulent participer à la fête. A l’issu de la 1ère étape du samedi c’est bien Lions-Murat qui entrera en parc en 1ère position avec la ferme intention de remettre cela le lendemain suivi à 6,8 secondes par les Panagiotis sur Porsche 996 GT3 du groupe GT 10. Déception pour Morel avec des problèmes mécaniques. Voilà le même Casciani-Lillo Perez qui pointe son nez en 3ème position confiant pour le lendemain même si la pluie est attendue.

Les spectateurs sont là sur le passage des 137 autorisés à prendre le départ. Epreuve d’ouverture des rallyes sur asphalte, Vaison reste le baromètre du début de saison et un bon terrain d’observation pour les divers groupes et classes.

C’est Stéphane Pellerey sur sa Peugeot 207 S2000 qui s’était taillé la part du lion l’année dernière en remportant toutes les spéciales. Qui lui succédera avec panache et détermination ? En ce dimanche les météorologues ne sont pas trompés et la pluie est au rendez vous laissant peu de chance aux équipages mal chaussés ou en deux roues motrices.

Bien évidemment des sortis de route dans l’ES3 de Propiac sous un asphalte glissant avec des cordes sales et des trajectoires plus hasardeuses à négocier avec dextérité dans cette spéciale technique, aux épingles serrées. Lions va sortir annulant toutes ses chances de victoire. Les Panagiotis vont rétrograder avec un embrayage rencontrant quelques soucis. Casciani lui bien équipé va gérer les bordures délicates, la glisse et se trouver bien à l’aise dans le profil des spéciales de Propiac et Brantes se retrouvant en tête du classement à l’issue de la 2ème étape. En deuxième place on retrouve Clier co piloté par Vidil qui a performé au mieux en inquiétant Casciani jusqu’au bout : 4.1 secondes vont les séparer. Lancioli-Boueri monteront sur la 3ème marche avec leur Peugeot 206 Evo suivi de Fontalba-Hermet et Ferraro-Corneglio.

L’Asa Vaisonnaise et ses équipages, CLIER- VIDIL s’éclate et monte sur la 2ème marche.

Le rallye n’est pas passé à travers les gouttes, ce qui ne rassurait pas les équipages. Avec la victoire de Paul Clier et Jean-François Vidil, l’Asa Vasonnaise a été représentée d’une façon magistrale. Catelan-Depeyre excelle aussi avec une 11ème place 1er de groupe, 24ème Gabinel-Boyer, 52ème Grandordy-Vincent, 62ème Put-Béranger, 72ème Roulet-Roumieux, 93ème Laurens –Danjaume. Les plus mal équipés ont rejoint le parc fermé avec plus ou moins de frayeurs et soulagement, pour les autres des ennuis mécaniques ou de sorties de route sans gravité ont mi-fin à de nombreux espoirs. Un début de saison nécessaire aux mises aux points pour la suite.

Le VHC une mise en bouche agréable :

Le 5ème rallye VHC (voitures historiques de compétition) a ravi les amoureux des Porsche, Ford Escort, Opel Kadett, Alpine A 110 qui ont réalisé de jolis passages. Il convient de souligner une fois de plus la très bonne préparation des véhicules car il faut rappeler que ces VHC n’ont pas les facilités techniques des voitures d’aujourd’hui et il convient de bien négocier les passages techniques et très piégeux. Avec cette météo variée et l’incertitude du terrain il fallait être dans le bon tempo pour ne pas se laisser piéger et prendre du plaisir aussi.

Bravo aux équipages qui ont terminé l’épreuve sans casser leur mécanique dans des configurations incertaines. A l’issue de la 1ère étape Lions co piloté par Giraudet (co-pilote de Auriol en son temps et bien d’autres champions que l’on retrouve souvent au rallye historique de Corse et du Maroc) rentre en parc en 1ère position suivie de Bousquet-Jourdan et Vayssettes-Rovira. Les Choses vont se gâter pour les premiers, le dimanche, puisque c’est Ponzevera-Dolt sur Porsche 911 S qui va monter sur la première marche suivi de Lions-Giraudet sur Ford Escort, Garnier-Martin sur Porsche.

Un petit clin d’œil sur le classement aux paramètres bien spécifiques de l’indice de performance c’est l’équipage Vaute-Jean sur Alpine A 110 très fidèle au rallye de Vaison qui termine premier.

Plusieurs générations de voitures et de pilotes

Depuis le couplage du rallye VHC et du rallye régional de Vaison, il est toujours très instructif de déambuler dans le parc fermé et de voir les assistances des VHC fort sympathiques perpétuant la convivialité et l’entre aide. Rien n’est perdu puisqu’on voit souvent le père en VHC et le fils ou fille en moderne. Le virus est bien passé et l’intergénérationnel fonctionne.

La remise des prix s’est déroulée en présence de tous les partenaires et de toutes les collectivités, des bénévoles toujours aussi actifs sans qui rien ne pourrait s’organiser. Paul Lacombe du Team Vasio Romain et Jacques Gauthier de l’ASA Vaisonnaise ont distribué les prix devant un parterre joyeux d’avoir couru et gagné au 32ème rallye, édition 2015. Le rallye de Vaison 2015 toujours fidèle et sans prétention a vécu.

Elisabeth Bassotti50 équipages du 31e rallye régional de Vaison qui est toujours une bonne «mise à niveau» puisque c’est l’épreuve d’ouverture des rallyes sur asphalte.

C’est Stéphane Pellerey sur sa Peugeot 207 S2000 qui s’est taillé la part du lion, attaquant les 36,2 km des spéciales à fond, pour rester maître dans son fief : il monte pour la 2e fois sur la plus haute marche du podium. Comme l’an dernier, Stéphane Pellerey s’est montré impressionnant parce que le pilote de l’Asa Vaisonnaise a remporté toutes les spéciales avec une dextérité et une détermination affirmée, laissant tous ses adversaires sur place. Stéphane Pellerey et son co-pilote Boyer s’inscrivent bien, ainsi, dans les glorieuses roues de son oncle, le pilote Alain Pellerey et réitère les scratchs. Une bien belle 31e édition qui consacre le succès d’un Vaisonnais dans ce rallye régional plébiscité par toute une région, tout un public et l’ensemble des pilotes. En deuxième position Fanguiaire-Descamps qui vont terminer à 43.2 secondes et qui prend ses marques sur une Peugeot 207 S2000. On se souvient de sa première place au Vaison 2012 sur une citroen Xsara. Sur la 3ème marche encore une Peugeot 207 avec l’équipage Morel-Gidel à 50.2 secondes qui s’est battu mais n’a pas pu reprendre ses secondes de retard.

Le VHC bien représenté :

Le 4ème rallye VHC (voitures historiques de compétition) a ravi les amoureux des Porsche, Alpine Opel Kadett sans oublier les Renault 5 qui ont pu suivre les véhicules engagés dans cette 4ème édition qui se battent dans le spéciales pour le meilleur temps offrant de jolis passages. Un grand bravo aux équipages qui ont terminé l’épreuve et dont certains nous venaient de Corse. Il convient de souligner la très bonne préparation des véhicules car il faut rappeler que ces VHC n’ont pas les facilités techniques des voitures d’aujourd’hui et les équipages mettent un point d’honneur à terminer l’épreuve.

Après cette 4ème version, le rallye VHC a obtenu ses lettres de noblesse au sein de la mythique épreuve de Vaison et le récapitulatif des temps dans les spéciales est très intéressant, en résumé vite et bien.

Plusieurs générations de voitures et de pilotes

Depuis le couplage du rallye VHC et du rallye régional de Vaison, il est toujours très instructif de déambuler dans le parc fermé sur la place François-Cevert de Vaison : on a pu y voir se côtoyer les véhicules d’aujourd’hui et les véhicules d’hier –tous de belles cylindrées- ainsi que les pilotes tous amoureux de mécanique bien huilée et de chronos. Une belle manifestation intergénérationnelle tant dans l’âge que dans les esprits !

L’Asa Vaisonnaise et ses équipages

Le rallye est passé à travers les gouttes, ce qui a été un élément déterminant et rassurant pour tous les équipages. Avec la victoire de Stéphane Pellerey, l’Asa Vasonnaise a été représentée d’une noble façon. Paul Clier – Vidil ne démérite pas avec une 9ème place au scratch 4ème de groupe, 4ème de classe puis 23ème les Gabinel 3ème groupe 1er classe, 24ème Catelan-Depeyre 4ème groupe 3ème classe, 26ème Grandordy-Vincent 8ème groupe, 1er classe, 55ème Roulet-Roumieux 2ème groupe, 2ème classe, 65ème les Farnier , 78ème Viguier-Marquez, 88ème Ayme-Pradier.

La remise des prix s’est déroulée en présence de tous les partenaires et de toutes les collectivités. Paul Lacombe du Team Vasio Romain, le tout nouveau président Jacques Gauthier de l’ASA Vaisonnaise et toute l’ équipe de bénévoles projettent un rendez-vous début mars 2015 pour la 32e édition du rallye régional de Vaison et le 5e rallye VHC.

Le Rallye de Vaison 2015 toujours fidèle et sans prétention a vécu.

Elisabeth Bassotti