Le 37ème VAISON redessiné a fait plaisir : Bagarre intense entre les fidèles et les nouveaux…

Une météo d’un cocktail giboulesque, un tracé revisité, une participation record rendaient l’ épreuve très ouverte : tous les ingrédients étaient réunis pour une belle réussite du 37ème rallye de Vaison. Comme à chaque édition, cette compétition qui s’est courue samedi 29 Février et dimanche 01 Mars 2020 a ravi pilotes, spectateurs, partenaires et organisateurs.

 

Le moderne : un plateau très conséquent et de l’adrénaline jusqu’à la fin. Anthony Puppo en osmose avec la Polo.

124 équipages vont prendre le départ de cette édition avec une météo incertaine mais avec des routes sèches. Tous les pronostics sont ouverts et chacun peut se frayer un chemin vers la victoire parmi les treize R5. On attend des empoignades aussi dans le groupe A, N et F2000 même si des noms circulent déjà pour la victoire. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et le forfait d’Autran redistribue le jeu dans le groupe A.

1ère ES VEAUX, spéciale large avec un revêtement excellent qui permet aux véhicules plus rapides de s’exprimer, l’équipage Bérard prend les commandes avec une petite avance. Dans un mouchoir de poche : Puppo, Gal, Roche, Lacomy suivent la cadence. Col de Fontaube, la Es de 11.730 km, technique, sinueuse et rapide dans sa 2ème partie nous laisse présager d’un beau duel entre Puppo et Bérard. c’est Bérard qui va rentrer en parc fermé à l’issu de cette 1ère étape en meilleure position avec des écarts infimes pour la suite.
Dimanche 2ème étape : de la hargne il en faudra avec la spéciale de Propiac qui se veut rapide, bosselée, sinueuse avec de nombreuses épingles, Les hostilités sont ouvertes car la climatologie a changé ; la pluie de la nuit a rendu l’ES glissante, piégeuse et sale par endroit et les trajectoires plus incertaines et hasardeuses. Adhérence et conduite ne seront plus les mêmes que la veille et le choix des pneumatiques va s’avérer primordial. Réaliser de bons chronos sans sortie sous un asphalte glissant, tel est le challenge de ce jour.
Vaison reste le baromètre du début de saison et un bon terrain d’observation pour les divers groupes et classes.
Bérard réalisera les scratchs dans la 3 et 4 et domine le rallye devant Puppo qui visiblement est en synergie avec sa polo GTI R5. Mais Renaud Bérard sort dans la ES5, avant dernière spéciale, laissant Anthony Puppo a sa 3ème victoire au vaison (2016 et 2017) et chaque fois avec des véhicules différents. Ludovic Gal pour sa 1ère participation a fait un excellent rallye finissant très près de Puppo, un bon exercice pour sa préparation au championnat de France.
3ème place pour Lacomy-Bard avec la Citroen C3 et figure une fois de plus sur un podium.

On note aussi la 4ème place de Roche-Rossetto qui se sont bien battus puis Raoux-Escartefigue et Masclaux-Moulin en R5.

Septième au scratch, Fabrice Calascione survole le groupe A. Derrière lui dans le groupe F2000, Jonathan Boueri va l’emporter sur Steeve Cirasa avec six secondes. Dans le groupe N, on attendait Cédric Durand, embêté par son câble d’accélérateur et c’est Loïc Scandola qui gagne.

L’Asa Vaisonnaise se classe : Grandordy-Vincent finissent 11ème au scratch et 1er de classe R3T. Florian Bouchonneau 43ème 2ème classe R2J.52ème Redon-Brun 4ème classe FA7. 65ème Bres-Clabaut 4ème classe R3. 66ème Martin-Deboulle 6ème classe FA7. 74ème Fontaine-Fontaine 7ème classe FN3. 81ème Point B.-Point N 4ème classe FN 2. 88ème Chiavarino-Peyraud 3ème classe N2S. 90ème Roque Sylvain- Gouget Gaetan 5ème classe F2 12.

Le rallye VHC, un bon virus : la compétition intergénérationnelle fête ses 10 ans.

Avec une Audi Quattro S1 E2 en ouvreuse, le ton était donné pour cette 10ème édition VHC avec des véhicules de générations différentes. Les forces en présence sont des habitués du podium et il sera intéressant de voir comment ces passionnés de longue date négocient leur course et profitent de leur grande expérience. Reprise en ce début de saison pour l’ équipage Poudrel-Testut sur la triumph 3.5 réparée qui se retrouve, au soir de la 1ère étape, au top 3 avec Vonic-Guarinoni sur la Bmw M3 et Ponzevera-Hebert sur la Porsche 911 SC, vainqueur en 2015 et 2019. Il semble que le Col de Fontaube de 11.730 km, longue à souhait pour un régional convient bien au VHC et à leur rythme.
Le lendemain, une autre histoire va s’écrire, Propiac avec ses pièges et sa glisse va réussir à Ponzevera et la Combe de Veaux à Vonic avec un abandon de Poudrel. Trois podiums pour le classement final par catégories : J1-J2 voit Vonic-Guarinoni l’emportaient avec assurance devant les deux Jaime Bmw M3 puis Serre-Caille sur Renault 5. En Vhc, Ponzevera-Hebert sur Porsche gagnent avec aisance suivi de Royere-Chol Ford Escort et Doux-Paque avec l’Alpine. En classic Leyssens-Vauville sur Porsche et Vialar-Taus avec la Kadett Gte.

2ème EDITION VHRS – 2ème LPRS

On conserve la régularité avec la 2ème édition VHRS qui s’inscrit pour le challenge Retro Cup, les véhicules datant des années 60 à 90 : Porsche, Peugeot, Bmw, Opel, Talbot, GOLF vont pouvoir réguler sur un parcours en route fermée qui permet de s’exprimer en sécurité en choisissant une moyenne haute ou intermédiaire. C’est Blunick, spécialiste du chronométrage en rallye de régularité qui encadrait cette 2ème édition. Le podium pour 2020 : Fuchey-Hayez sur Porsche vainqueur 2019 suivi de Bernard-Artillan sur Porsche, licenciés Asa Vaisonnaise puis Guillaume C- guillaume B sur Ascona fidèle à leur 3ème place de 2019.
Pour le LPRS : Petite participation avec deux belles Alpine.

Le virus du sport automobile est passé par là ne laissant que le plaisir de performer, de se dépasser et de partager en toute convivialité ces bonnes vibrations.
En fin d’après-midi, la remise des prix s’est déroulée en présence de tous les partenaires et de toutes les collectivités : une occasion pour Jacques Gauthier de l’Asa Vaisonnaise et Alain Cuer du Team Vasio Romain de remercier chaleureusement tous les bénévoles sans qui ce rallye ne pourrait avoir lieu.

Elisabeth Bassotti