Le 35ème rallye de Vaison ou l’engouement d’une édition d’anniversaire.

Parce que nous aimons les traditions, le rallye de Vaison est toujours programmé fin février ou début mars. Cette année, le Team Vasio Romain avec son président Alain Cuer et l’Asa Vaisonnaise menée par Jacques Gauthier respectent leurs engagements et nous présentent un rallye qui se veut avant tout un instant, une parenthèse de convivialité partagée. Pas si facile en ces temps de morosité ambiante de redonner une impulsion à nos  rallyes régionaux porteurs d’une énergie bienfaisante… En cette 35ème édition, nous apprenons encore à fédérer, plaire, entreprendre, équilibrer les paramètres  car rien n’est jamais acquis. Les sponsors fidèles et impliqués dans notre petite ville et région excentrée nous soutiennent toujours et heureusement. Les équipages répondent OUI et c’est un beau cadeau d’anniversaire pour notre rallye, nous les en remercions vivement.

Départ le 03  mars à 13h30

Cette période de l’année augure de difficultés quant au grip des ES. Pour cette 35e édition le parcours réservera les mêmes incertitudes sur les 39.84 km de chronométré. Des changements d’adhérence multiples et variés par la configuration des spéciales seront des pièges pour les pilotes. Des contreforts du Ventoux de Veaux à Brantes à la Drôme Provençale avec Propiac, on peut rencontrer du sec sur route froide, de l’humide, du verglacé ou de l’enneigé. Avec la nécessité de faire les bons choix et de se chausser au mieux.

7 ES avec trois spéciales le samedi
La 1ère spéciale Mérindol les Oliviers – Propiac (6.06 km) avec une configuration qui se veut rapide où le bosselé, le sinueux avec de nombreuses épingles donneront le tempo de l’épreuve. Puis la mythique Brantes-Savoillans (6.00 km) traversera le village avec les épingles serrées, les passages à l’ombre avant de rejoindre la Combe de Veaux (5.15 km) large et vallonnée, bien aimée des voitures plus puissantes. Arrivée de cette première étape samedi à 16h49.

Dimanche 04 mars départ à 07h45
Avec la 4e «spéciale» Mérindol les oliviers/Propiac à 08h33 puis Brantes/Savoillans vers 9h21 et Veaux à 10h04. Retour en parc de regroupement puis assistance avant le départ pour la ES7 Propiac vers 12h27.
Arrivée finale à Vaison à 15h27 suivie de la remise des prix à l’Espace Culturel.

Moderne : Pronostic hasardeux, il faudra bien composer avec les cordes…

Tous ont une carte à jouer et des surprises peuvent survenir.

Même si les grosses voitures réaliseront certainement les scratchs,  on peut voir émerger des empoignades en F 2000, en A, en N.
Casciani-Lillo, fidèle au Vaison, arrive avec son expérience, Vonic sur la skoda, mais aussi Enjolras sur Peugeot 208 qui devra reprendre ses marques et aussi Antonini avec la Ford Fiesta.
Grandordy voudra assurer sur ses terres. Aux aguets  Masclaux sur la Peugeot 206 maxi, Dalmaso avec la Renault clio, Scotto La Chianca sur skoda. En Ggt 10 On attend de beaux passages de Dumas en Bmw. On pense aussi à Panagiotis qui maitrise bien les lieux. La liste est ouverte surtout si les conditions climatiques sont capricieuses.

Un équipage corse avec nous, l’île de beauté bien représentée.

L’équipage Antonini-Chiappe ont décidé d’ouvrir la saison au Vaison avec une Ford Fiesta en groupe R5. Ce binôme connait la terre avec des participations aux terres du Vaucluse, de Lozère, pays de Langres, les Causses, la Lozère, en historique au Maroc, au tour de Corse et sur asphalte avec la Balagne, le Cap Corse, la Costa Serena… Belle expérience où les spéciales du Vaison ne leurs sont pas étrangères puisqu’ils ont déjà participé en VHC. Notre région devrait leur plaire, certes il sera difficile de trouver 10 000 virages mais il y a quelques jolies épingles à négocier où nos corses devraient trouver de bonnes sensations ! La discrétion de Patrick Chiappe lui empêchera de développer le fait qu’il a franchi une nouvelle étape dans sa trajectoire de Co pilote puisque il a été désigné meilleur copilote et 1er lauréat de Rallye Jeunes FFSA Copilotes. Et c’est Julien Ingrassia, quintuple Champion du Monde des Rallyes Copilotes qui parraine le Rallye Jeunes Copilotes organisé par la FFSA. Enfin pour le baquet de droite, une initiative normale, juste reconnaissance pour les savoirs techniques et de la réglementation, la bonne appréhension du terrain et l’adaptation à la psychologie de chaque pilote copiloté.

L’ASA Vaisonnaise : 12 équipages au départ

L’équipe organisatrice renouvelle son effort substantiel pour les équipages licenciés afin qu’ils puissent s’inscrire au Vaison. Grandordy-Vincent sur la Mégane RS en groupe N peut se distinguer. Il convient de rappeler sa magnifique saison 2017 en remportant le groupe au Vaison, Venasque, Laragnais, Monts de Vaucluse, Printemps et pour finir au sommet en terminant 1er  du groupe N4 lors de la finale de la coupe de France des rallyes. Son expérience sera une valeur sure pour venir flirter avec les bons temps.
Clier-Boiron sur la Bmw Série 1 en F2000, Ayme-Pradier sur la Peugeot  205 Gti, Illy J-Illy C sur une Citroën saxo vts, Martin-Deboulle sur Peugeot 205,Chambovet-Corbice sur Citroën saxo après une absence en 2017, Viguier – Lhéritier sur la Mitsubishi Lancer Evo 6,  Falco-Falco sur Peugeot 205, Chiavarino-Herroin sur Peugeot 106, Roque J-Roque T sur Peugeot 205, Roque S-Buffaz sur Peugeot 205, Hauf A- Hauf S sur F sur Ford fiesta.

Le 8ème rallye V.H.C toujours au rendez vous…
Par choix et conviction, les organisateurs souhaitent ce levé de rideau.
Les 7 premières éditions ont rencontré des fidèles ;  un besoin, une évidence pour une poignée  de passionnés, amoureux de belles voitures d’époque et de leurs mécaniques.
Parcours identiques aux « modernes », les VHC attaqueront sur des ES courtes et techniques où la météo changeante s’invitera avec plus ou moins de bonheur selon les véhicules, les pneus et le pilotage.
La Porsche de Triniane-Gambassi, un habitué du Vaison sera là ; qui viendra des autres Porsche 911 ou 924, des Golf Gti, des Renault 5 Gt Turbo… titiller le vainqueur de 2016 ? Une
certitude :   la préparation des véhicules devra être excellente et il faut rappeler que ces VHC n’ont pas les facilités techniques des voitures d’aujourd’hui.

Nous ne répéterons jamais assez aux spectateurs de bien respecter les consignes. Les zones vertes sont votre sécurité. Partout ailleurs votre responsabilité est engagée. Pour votre protection, les routes seront fermées 1h30 avant le passage de la première voiture ouvreuse (réouverture à la clôture du parcours par la voiture-damier).

Elisabeth Bassotti